Le bien-être des animaux

Le bien-être des animaux
  • 19 janvier 2016

Le 5 juin 2014 le Roi Willem-Alexandre des Pays-Bas a apposé sa signature sous un Arrêté Royal dans lequel sont  définis les règles auxquels sont soumis les propriétaires et éléveurs d'animaux.

Cela concerne donc aussi bien les éleveurs de porcs, de vaches laitières que de chiens ou de perroquets et donc aussi les éleveurs de chats des Bois Norvégiens. L'Arrêté Royal fait maintes fois référence à la législation européenne en vigueur. Il est aussi probable que souhaitable que dans tous les pays de la Communauté Européenne des règles similaires sont ou seront bientôt d'application.
Une des conséquences de cet Arrêté Royal est que les éleveurs doivent à partir de 2016 être détenteurs d'un certificat de conformité attestant qu'ils ont les qualifications et connaissances requises pour l'exercice de cette activité, et ce quelque soit les nombres de portées par an . Cela requiert une formation et demande un sérieux investissement en argent et en temps.  Il est certain que cela aura des conséquences pour le secteur. Le but est de décourager les éleveurs félins à vocation de maximisation de profit aux dépens du bien-être de leurs animaux mais aussi les petits éléveurs amateurs qui manquent souvent des connaissances nécessaires dans des domaines comme la génétique, l'hygiène ou le contrôle sanitaire.  La qualité de l'élevage va devoir s'améliorer et cela est une fort bonne chose. Ce serait aussi une fort bonne chose, si les instances habilitées avaient l'idée de vérifier par des contrôles non annoncés au préalable de la bonne application de la nouvelle règlementation.
Mais qu'entend-t-on au juste quand on parle du bien-être animalier? Dans l'arrêté, qui ne comprend pas moins de 140 pages, cela n'est pas fort bien défini. Le mot bien-être revient 190 fois mais on n'en trouve pas la juste définition. Felikat parle dans ses règlements  d'élevage  responsable et des conditions d'hébergement des félins. La Fifé, quant à elle, énumère des conditions minimales à remplir en matière de bien-être félin. Celles doivent être reprises par les clubs et ces derniers ont la liberté d'en énoncer de plus strictes que celles de la Fifé.
En tant qu'éleveurs de Norvégiens, chez Titran's nous avons une idée précise de quoi est fait le bien-être félin. Regardez nos photos et nos vidéos! Chez nous chacune de nos femelles et notre neutrée dispose de plus 30 m2. Les mâles, eux, vivent ensembles mais séparés des femelles, dans un large enclos et ils ont accès une bonne partie de la journée au jardin sécurisé. Tous nos chats reçoivent tous les jours beaucoup d'attention et de câlins ainsi qu'une nourriture équilibréee et saine et bien sûr tous les soins vétérinaires nécessaires à leur bien-être. La bonne santé est une priorité absolue.
Ce dont aucun règlement ou loi ne parle, c'est l'attention et l'amour. Et pourtant c'est juste dans ce domaine, qu'on observe de grandes différences. Pour les éleveurs "industriels" ce n'est vraiment pas un sujet de préoccupation. De l'autre côté du spectre il y a des éleveurs incapables de se séparer de leurs chatons. Ce qui conduit très vite à des situations critiques et malsaines. Nous connaissons malheureusemnt des exemples de ces deux extrêmes. Sans amour et attention, aucun Norvégien ne se liera à l'homme.
Lors de la vente, nous essayons toujours de nous faire une idée la plus précise possible de l'environnement dans lequel notre chaton va se retrouver. C'est pourquoi nous posons des questions sur les conditions de vie que les acheteurs potentiels veulent offrir au chaton. L'interaction entre les différents membres de la famille  ainsi qu' entre les personnes et le chaton est une source importante d'informations pour nous. Un Norvégien bien sociabilisé et en parfaite santé qui nous quitte et se retrouve chez son nouveau propriétaire dans des circonstances difficiles pour lui, aura une probabilté accrue de développer des maladies relatives au stress qu'il vit. C'est quelque chose que nous voulons à tout prix éviter. Ce n'est pas dans l'intérêt de l'animal de compagnie, ni dans celui de son nouveau maître. Et donc pas dans le nôtre non plus.
Oui, bien sûr nos chatons sont  superbes et conquièrent au quart de tour le coeur de tout un chacun. Il faudrait avoir une pierre à la place du coeur pour ne pas en tomber amoureux! Être un peu amoureux est certainement une bonne chose pour votre bonheur et sûrement aussi pour le bien-être de votre petit compagnon.

Read 725 times
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site